Street Focus 78: #DoSomethingForNothing with Joshua Coombes and Laurent Demartini

Street Focus 78: #DoSomethingForNothing with Joshua Coombes and Laurent Demartini

A few months ago I received a touching email from Joshua Coombes in the UK. He reached out to ask if I could document his #DoSomethingForNothing project, cutting hair of the homeless on the streets of Paris in December. I immediately wanted to take part but unfortunately I was not going to be in Paris that week. I immediately contacted local photographer Laurent Demartini to see if he could help Josh. Laurent’s response was exactly what I was hoping it would be. He loved the project and agreed to help him out. Thus began a new friendship around a beautiful project.

Rob (left), Laurent (middle), Joshua (right)
Rob (left), Laurent (middle), Joshua (right)

Who is Joshua?

My name is Joshua Coombes. I’m 28 years old, born in the U.K. I’ve lived in either Britain or Australia as well as travelling throughout Europe. My passions in life are cutting hair, playing music and dreaming up ways to change the world (In no particular order).

Keep in touch with Joshua and support his #DoSomethingForNothing project. Visit Laurent Demartini’s website.

Here is a collection of images captured by Laurent Demartini, featuring Joshua Coombes and the lives he touched in Paris #DoingSomethingForNothing:

 

A beautiful text written by Laurent about his experience working with Josh in Paris:

j’ai passé trois jours comme ailleurs, avec Josh

nous avons tracé la ville à la recherche de sans abris qui voulaient bien que Josh prenne soin d’eux.

je me suis senti comme immergé dans un autre monde, un autre versant de ma ville, celle qui est toute proche et que je croise chaque jour

j’ai vu les visages des sans abris se transformer peu à peu sous les coups de ciseaux de josh, sa délicatesse

c’était beau et violent. intimement violent.

J y ai vu des femmes des hommes d abord sur leur garde, 

des femmes des hommes 

des jeunes hommes de jeunes femmes s ouvrirent, lâcher prise, 

comprendre le geste de Josh, son élan, 

me dire oui, 

lui dire oui, 

avoir peur du ratage, du trop court, du pas assez dégradé, 

de pas être sur d être beau, bien mis, 

d exprimer leur souhait, leur crainte, 

certains voulaient draguer la femme le soir même déjà saoul, 

d autres devaient se rendre à la préfecture pour récupérer des papiers d identité, 

je les ai vu s assoir, se laisser prendre en photos, gêné, puis décontracté et apaisé, 

nous étions dans le mot, les regards,

et  j’ai fixe l instant au 35mm avant pendant après, 

on s est vu proposer des bonbons des bracelets ” ici, c’est paris” 

des chocolats du shit du vin et de la bibine, 

pour nous remercier d’être là, avec eux, 

tous me parlaient politique, cop21, attentats, folie, migrants, desepoir, daesh, famille, intimité, travail, hygiène, vie d’avant, vie d’après.. 

les entendre parler anglais, rire, poser des questions à Josh sur le pourquoi du comment

échanger nos mails, souvent un facebook, 

se demander aussi si on reviendrait le mois d après, s occuper d’eux 

qu’ils pensaient ne jamais avoir vu çà avant…

c’était beau

J ai vu des femmes des hommes 

Jeune hommes jeunes femmes 

Se découvrir dans le miroir, pleurer, sourire, se trouver, mieux, beaux, plus nets, embrasser Josh le serrant fort, l’enlacant une première, puis une seconde fois, voulant une photographie avec lui, un selfie, avec lui, avec nous.. des Thank you merci gracias Grazie mille et j’en passe…

//

Josh est rock n roll, doux, attentionné et à l’écoute, j’aurais aimé converser plus avec lui

j’ai compris que cétait viscéral, l’envie de donner un peu de temps, d’amour, d’attention

j’ai compris qu’on partageait aussi le même amour de notre grand mère, le meme regard sur elles

je parle beaucoup d’amour

mais l’art de josh passe dans le toucher et c’est très intime le toucher

et josh a cette chose dans le regard qui porte, cette douceur qui met en confiance

//

je n’oublierai jamais ce weekend, ces rues, ces quartiers que nous avons arpenté ensemble

je n’oublierai pas Emma, Mellow, leurs chiens, Elisabetta, shelina, laurent, fabio, Alpha, Paulo, Cedric, Daniel, x, Farid, david, buzz, Sebastien, Bachir,  zoar, Karim et tous leurs ami(e)s, compagnons de rue aussi

j’ai croisé la rue mes ami(e)s

mais cette fois, 

ça a laissé des traces dans le coeur

comme une envie de retourner les voir 

eux, les autres

de parler tout simplement et fixer encore leur temps au 35 mm

pour dire

merci Josh, Valérie pour votre confiance, pour cet instant

affectueusement

do something for nothing

laurent

5 Comments

  1. Absolutely amazing,what a great idea and such great images to accompany it to give you a real sense of the experience.
    I have been trying to think of a project i could do myself locally as I’ve got laid off from my construction job after 20 years due to health issues around 6 weeks ago.I have helped a couple of homeless people out with sleeping bags and essentials but as i have no income now its not possible but this has inspired me to push myself a lot harder as i may not have money but i have time at the moment
    Thank you for your inspiration Joshua &Laurent ….and also Valerie for featuring and bringing this to my attention
    keep up the great work all of you!

    Jimmy

  2. Hi Jimmy! I’m so glad that you were inspired by this episode. Wishing you all the best.

  3. Valerie, you’ve done some wonderful things, but this was truly awesome. Congratulations to Josh, Laurent, and all the folks who were involved. Magnifique! . Morrie Johnston, Sydney, NSW, Australie.

  4. Thank you for taking the time to leave a note Morrie, so glad you enjoyed this episode!

Close
Close